Le château de Rudelle : de la Renaissance à la résidence

Typique des belles constructions de la Renaissance en pays toulousain, tout de briques rouges et pourvu de fenêtres à meneaux de pierre, le château porte le nom de son fondateur: Guillaume de Rudelle, câpitoul en 1608 et président du Parlement La famille le conserva jusqu'à la Révolution qui rasa ses tours, supprima son perron qui menait aux pièces d'apparat du premier étage, le déclara bien national et le divisa  en plusieurs lots qui furent vendus aux enchères. Le château échut à la famille Peyssies-Lay qui le conserva jusqu'à il y a une dizaine d'années avant de se résoudre à le vendre. Un promoteur logea plusieurs appartements de standing dans le bâtiment et les communs, en respectant les fresques Renaissance du dernier étage ouvert en mirande sur les terres du domaine.

Le château de Rudelle avant sa restauration. Photo DDM, R.C.

On y voit encore les restes d'un moulin à vent, d'un moulin à eau sur la Louge et d'une briqueterie désaffectée du XIXème siècle. Cet espace de terres préservé jusqu'à présent sera désenclavé et ouvert à la construction de qualité, en accord avec la douce harmonie italianisante du château de Rudelle.

E.E., Le Château de Rudelle: de la Renaissance à la résidence, dans La Dépêche du Midi du 8 septembre 2004

Informations supplémentaires